30 Novembre 2010
1746 visites
Surfeurs

INTERVIEW HIRA TERIINATOOFA

Bonjour à toutes et à tous, Interview spéciale LSI du tahitien Hira Teriinatoofa, excellent surfeur, aussi à l'aise dans les tubes que dans les airs, connu et reconnu dans le monde entier.

- Un surfeur incroyable qui a remporté pour la 2ème fois cette année le titre de Champion du Monde ISA au Pérou, après celui conquis en 2004 en Equateur.
 
Hira revient avec nous sur ce 2ème titre, nous livre ses impressions, ses émotions lors de cette épreuve et commente à chaud l'actualité surf mondiale. Petite vidéo bonus pour illustrer les propos avec des images radicales. Action !!
 
PROFIL==>

Prénom : Hira
Nom : TERIINATOOFA
Date, lieu de naissance : 13 mai 1979, Papeete, Tahiti
Lieu de résidence : pk 35, Papara
Profession : Sans
Voyages : Hawaï, Australie, Etats-Unis, France... pour les plus fréquents
Débuts en surf : À 5 ans, à Papara avec mes parents, tantes, oncles...
Planche : Celle avec laquelle j'ai gagné mon second titre de WC : SHARP EYE surf board (6'1, 18 1/2, 2 1/4)
Surfeurs qui t’inspirent : Kelly SLATER, Andy IRONS, Taj BURROW, Mick FANNING et Michel BOUREZ
Vagues préférées : Papara beach break, Teahupoo, Haapiti ...
Manœuvre favorite : pas de préférence tant que la manoeuvre est bien faite, appliquée...
Meilleurs résultats : 1996 : 3ème professionnel junior ; 2004 : champion du monde ISA, 2007 5ème WCT Teahupoo ; 2010 champion du monde ISA
Sponsors : hyundai, theaxeeffect, sharpeyesurfboards, RaimanaWorld
Site Web : pas de connexion internet à Papara ! lol



Hira Teriinatoofa World Champ ISA 2004 ET 2010 - VIDÉO


INTERVIEW==>
Lacanau Surf Info : Alors Hira, un 2ème titre de Champion du monde çà fait quoi ??

Hira Teriinatoofa : Pour le moment je ne ressens rien encore par rapport à ce second titre. Par contre, je suis très content d'avoir gagné la compet', la semaine a été dure, il a fallu lutter contre le froid, une mauvaise alimentation etc... il a fallu s'habituer à des conditions très différentes de celles que nous avons à Tahiti !

LSI : Tu t'étais préparé avec le Team Tahiti avant ces Championnats ? Comment ?

Hira : La préparation avec le team a commencé deux mois avant la compet', on faisait trois entraînements par semaine (footing, récupération, puissance, cardio et surf) en plus de ma préparation personnelle (l'équilibre, le mental, le matériel)...
           
LSI : Quels étaient tes objectifs sur ces Championnats ?

Hira : En premier battre mon résultat de 2008 au Portugal (8ème mondial), et au fur et à mesure de la compet' je me suis fixé la finale comme objectif et bien sûr en finale, je devais décrocher le titre.

LSI : Comment se sont déroulées tes séries ?

Hira : Tout s'est bien passé, je ne me souciais pas de mes adversaires, je savais ce que j'avais à faire dans les 20 minutes imparties. J'avais calculé la fréquence des vagues, en louper une ne me faisait pas paniquer, j'ai pu rester concentrer. Tout ce qu'il me restait à faire, c'était surfer !

LSI : Il y avait beaucoup de tactique pendant les séries sur ces vagues de pointbreak. Tu peux nous dire qu'elle était ta tactique ?

Hira : Avoir le meilleur positionnement par rapport aux autres surfeurs, avoir un bon choix de vague. C'est primordial de bien visualiser le spot 1h avant la série pour mieux l'appréhender.
   
LSI : Les vagues avaient l'air puissantes. Tu connaissais la puissance des swells du sud pacifique. Cela t'a aidé ??

Hira : Les vagues n'étaient pas si puissantes que ça par rapport aux vagues polynésiennes. Ce qui m'a surtout aidé c'était d'avoir du bon matériel, j'avais les planches qu'il fallait.

LSI : Tu peux nous raconter comment tu as vécu cette finale ? Le déroulement, tes émotions ?

Hira : J'étais trés concentré, j'étais bien, tranquille, léger... c'est seulement vers la fin, quand j'ai mené la série, j'étais pas certain d'avoir de nouvelles vagues, il restait quand même 3 minutes avant la fin de la série... et là tu voudrais que le temps s'accélère... ces 3 minutes là étaient vraiment stressantes, t'as l'impression que ça dure une éternité. Au coup de klaxon... ça a été encore frustrant, j'étais pas sûr d'être toujours premier, les notes du péruvien n'étaient pas encore tombées. je ne voulais pas crier victoire trop tôt. Puis le speaker a annoncé les résultats officiels... et là... c'est sûr, je suis 2 fois champion du monde ! J'en tremblais d'émotion, j'avais les larmes aux yeux en ramant pour rejoindre la plage. Puis il y a eu le retour sur Tahiti. Le voyage a été long, on avait tous hâte de rentrer. A l'aéroport, le ministre du tourisme était là, mes parents, mes amis, un groupe de danse de Papara (Manahau) nous a acceuilli au salon d'honneur. Beaucoup d'émotion, toujours et encore beaucoup d'émotion....
  
LSI : Par rapport à ton titre en 2004, quelle saveur à celui de 2010 ?

Hira : Tous les deux sont très intenses, mais celui-ci est forcément différent, il s'inscrit plus dans la sérénité, j'arrive à mieux gérer.

LSI : Vous avez du célébrer çà avec tout le team tahiti le soir même. Raconte-nous...

Hira : C'est sûr on a bien fêté ça ! entre tahitiens... avec le team Uruguay et les quelques clients du surf camp. Ambiance sympa, on a chanté avec Armandighio (fameux chanteur brésilien), bu quelques bières et goûté le pisco !

LSI : Comment s'est passé ton retour à Tahiti? Beaucoup de félicitations ?

Hira : Content d'être rentré. C'est très marrant en fait, comme je ne suis pas sur facebook et que mon portable ne passait pas au Pérou j'ai reçu beaucoup de félicitations par les murs interposés de mes amis ou par mails. Je saisis l'occasion pour remercier tout le monde, c'est important d'être soutenu, encouragé.
  
LSI : Quel est ton programme, quels sont tes objectifs pour les prochains mois?

Hira : Pour le moment je n'envisage pas d'autres compétitions. Je vais profiter du moment présent, finir de construire ma maison...

LSI : Tu as appris la mauvaise nouvelle avec le décès de Andy Irons. Tu le connaissais. Quelques mots pour lui.

Hira : Ça été un choc. J'ai voulu croire à de la désinformation. J'ai envoyé un sms à Taj Burrow qui m'a confirmé le décès d'Andy. Ca fait vraiment bizarre... J'ai connu Andy par son petit frère, Bruce. Je voyageais beaucoup avec lui pendant les pro junior et Andy venait très souvent le voir. La dernière fois que je l'ai vu c'était à Teahupoo en août dernier. Nous avons partagé quelques souvenirs (et quelques conneries) de quand on était sur le circuit junior... Andy est et sera toujours un trés grand surfeur et un homme au grand coeur.

LSI : Kelly Slater World Champ x 10. Un regard sur ce palmarès ?

Hira : Il peut dire merci à Andy, car c'est grâce à lui qu'il est revenu à son meilleur niveau et a gagné ses 3 derniers titres. Andy lui redonné la "gnac".

LSI : Un dernier mot ?

Hira : Je remercie la Fédération Tahitienne de Surf de m'avoir sélectionné pour faire partie de l'équipe tahitienne, mes parents toujours là, toujours derrière moi, mes sponsors. Et plus largement ma famille, mes amis les plus proches, mes fans et le bon Dieu.
 
Photos :
www.tim-mckenna.com
 
 
Plus de renseignements :
www.hyundai.fr
www.theaxeeffect.com
www.sharpeyesurfboards.com
www.RaimanaWorld.com

 

Lacanau Surf Info - Surfeurs

https://twitter.com/timeline/home?status=https://www.lacanausurfinfo.com/news-24-22/interview-hira-teriinatoofa.html