14 Janvier 2018
14499 visites
Ecologie

L'histoire du grain de sable

Le sable est un élément mobile qui a façonné le paysage du littoral aquitain depuis belle lurette...

téléchargez flash Player

Le sable a depuis longtemps façonné le littoral aquitain. Alternant les phases d'érosion et les phases d'engraissement, ces petits grains de sable ont constamment modifié le trait de côte dans le sud-ouest de la France.

 

Mathieu Reveillas, Ingénieur Ecologue, va nous expliquer ce phénomène qui nous interpelle tout particulièrement en cette période de très forte érosion.

 

 

Pour comprendre ce phénomène et aussi pourquoi nous sommes à la recherche du meilleur banc de sable, faisons un petit saut de 2,6 millions d’années en arrière pour se retrouver au début du pléistocène soit un saut de limace à l'échelle géologique.

 

L'histoire du grain de sable

1 - Le pléistocène est une période glaciaire qui a vu le niveau de la mer être plus bas de 120m et le rivage à plusieurs dizaines de km à l'ouest par rapport à aujourd'hui.
Durant cette période glaciaire de nombreux cours d'eau ont transporté de grandes quantités de sables, graviers voire galets provenant des chaines de montagnes voisines : Massif Central et Pyrénées.

 

histoire-du-grain-de-sable
1 - Le pléistocène

 

2 - De 781 000 et 126 000 années avant le présent, deux fleuves se forment : L’Adour au Sud et la Gironde au Nord constituée de la rencontre de la Dordogne et de la Garonne.


Ces deux grands fleuves ainsi que de petits estuaires expulsent les matériaux très loin dans l'océan.

Nous avons donc un grand plateau de sable soumis aux vents forts et aux températures très froides, conditions idéales pour un mammouth laineux.

Des petites dunes paraboliques ou dunes primaires se forment et se dispersent vers l'Est jusque dans le Lot et Garonne actuel. Cela forme le triangle du sable landais.

 

histoire-du-grain-de-sable
2 - De 781 000 et 126 000 années avant le présent

 

3 - Ensuite vient l'holocène (12 000 ans avant le présent) caractérisé par une période plus chaude faisant fondre d'énormes quantités de glace, le niveau des océans s'élève donc durant 5500 ans.


Durant cette phase de montée des eaux, les exutoires de nombreux cours d'eau se ferment progressivement grâce à l’accumulation de sable façonné par le courant Nord-Sud, l’action des vagues et du vent provenant de l’Ouest. Un cordon dunaire plus ou moins rectiligne du Nord au Sud se forme alors. De la végétation se développe et permet de fixer ce sable dans l'intérieur des terres.
Cette muraille de sable bloque l’écoulement des eaux vers l’océan et génère d’immenses zones humides.

 

histoire-du-grain-de-sable
3 - L'holocène (12 000 ans avant le présent)

 

4 - Cette fermeture définitive s’est produite vers la fin du 17ème siècle, c’est à dire hier !

 

histoire-du-grain-de-sable
4 - fin du 17ème siècle


5 - Au même moment, des dunes barkhanes ou dunes modernes se forment le long du littoral et recouvrent les dunes primaires vers le 16ème et 17ème siècle. Des villages entiers à l’intérieur des terres sont ensevelis, on rapporte ce phénomène à Soulac ainsi qu’au Porge.

 

histoire-du-grain-de-sable histoire-du-grain-de-sable
5 - dunes barkhanes et dunes paraboliques

 

6 - Au 18ème siècle, les sables landais vont être fixés par des plantations de pins maritimes et par le drainage des zones humides.

 

histoire-du-grain-de-sable
6 - Le 18ème siècle

 

L’ingénieur Brémontier est à l’origine de nombreux travaux comme la fixation du cordon dunaire en installant des planches en bois superposés et en plantant le célèbre mais fragile Oyat. Il est également à l’origine de la construction du canal des étangs afin de scinder un grand étang en 3 entités individualisées : du Nord au Sud, les étangs d’Hourtin, de Cousseau et celui de Lacanau. Les mêmes travaux sont effectués au sud du Bassin d’Arcachon qui réceptionne donc une énorme quantité d’eau.


7 - Le Bassin d’Arcachon recueille les eaux de l’Eyre, du nord via le canal des étangs médocains et du sud via l’étang de Cazaux-Sanguinet. On dit que le Bassin d’Arcachon est une lagune semi fermée.

 

histoire-du-grain-de-sable
7 - Le Bassin d’Arcachon, une lagune semi fermée (shéma).

 

J’espère que ces explications vont vous permettre d’apprécier le paysage à l’intérieur des terres (forets, étangs, zones humides) ainsi qu’en longeant le rivage durant vos recherches de bancs de sable sauvages.


Ce littoral est excessivement mobile depuis des milliers d’années. Nous n’avons malheureusement aucun point d’encrage rocheux, alors vouloir rester sur un point fixe semble être de plus en plus dur à tenir, les évènements récents nous l’ont démontré...

Prochain épisode, fini les holo et pléisto, on va s’attaquer à la dune sans la détruire, elle a assez souffert comme ça. On va essayer de comprendre la morphologie d’une dune, connaître quelques petites plantes et bestioles vivant là dedans... Rassurez vous les culs nus parlant le germain ne seront pas évoqués !!. Une note sera rajoutée à propos du substrat dur et noir apparaissant après de fortes érosions, car ce n’est pas une pollution.



Quelques références :
- Intérêt écologique et fragilité des zones humides des Landes de Gascogne. GEREA, Université de  Bordeaux 1, 96p, 1985.
- L’étang de Cousseau, Conseil Général de la Gironde, 83p, 1993

 

Crédits texte et photos :
Mathieu REVEILLAS | Ingénieur écologue - Photographe - Bodyboarder
Facebook | http://mathieu-reveillas.fr/

 

 

 

Jeff

Lacanau Surf Info - Ecologie

https://twitter.com/timeline/home?status=https://www.lacanausurfinfo.com/news-25-415/l-histoire-du-grain-de-sable.html